Les meilleures discothèques à Paris

Paris, Ville de lumière, mais aussi ville des meilleures boîtes de nuit. Les discothèques sont nombreuses dans la Capitale, et le choix est assez large pour ceux qui aiment un type de musique en particulier. De la techno house au zouk en passant par la musique latino, vous avez un peu de tout dans la plus belle ville du monde.

De la musique latino

Pour ceux qui cherchent l’ambiance mexicaine, La Mano est un petit club où se rencontre tout le monde. Un vrai lieu de melting pot, cette petite discothèque aux couleurs de l’Amérique latine propose un cadre chaleureux et cosy, vous plonge dans des musiques populaires mélangeant de la salsa à du new-disco façon latino. La déco est bien aménagée avec des fauteuils en rotin où vous pouvez siroter un bon cocktail préparé au bar, à déguster bien entendu avec de bons amuse-gueules traditionnels de la cuisine espagnole et latino tels que le tapas.

Sinon, vous pouvez vous orienter vers Le Globo qui est également dans le même genre musical, avec un cadre plutôt ibérique que latino, mais toujours dans une ambiance « Amérique du sud ». Ce club s’adresse à ceux qui sont sans complexe, qui ne veulent pas de ces dress codes obligatoires, mais cherchent uniquement à s’amuser.

Un peu de Zouk et de musique afro

Francky Vincent, La Compagnie Créole, Ralph Thamar ou encore le groupe Kassav… Ce sont des artistes qui sont connus pour leurs musiques envoutantes et sensuelles. Ceux qui veulent chauffer la piste avec leurs plus grands succès peuvent trouver leur bonheur à la Chapelle des Lombards, dans le 11e arrondissement. Ce club met en avant une ambiance tropicale qui se consomme autour d’un bon cocktail du bar et des plats délicieux et originaux tous les mardis aux samedis à partir de 18 h.

De la techno house

Le Rex Club est sans nul doute le lieu de prédilection de ceux qui aiment la techno et la musique house. L’ambiance électrique est assurée par un DJ qui fera monter la vibe jusqu’au petit matin. Située dans le 2e arrondissement, cette discothèque garantit des soirées autour de la musique électronique, une signature héritée de ses origines où Christian Paulet en était encore le gérant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *